« Personnalisez votre Monument Funéraire pour rester près de vos proches.”

angel-849222_1920

La forme.

La forme du monument funéraire répond à un certain nombre d’exigences fonctionnelles.

La tombale est la dalle qui ferme la sépulture. Cette partie qui est déplacée lors des inhumations, dégageant une ouverture suffisante pour le passage d’un cercueil.
La stèle est la partie verticale en tête de monument où sont gravés les noms des défunts.
Le soubassement rehausse la tombale et la stèle, donnant du volume au monument.

La jardinière ou le prie-Dieu est l’emplacement des fleurs ou des plantations.

La semelle est l’élément sur lequel vient poser le monument.

L’équilibre d’un monument réside en grande partie dans l’harmonie des proportions et des formes de chacune de ces parties

pierretomb

 Le monument se limite parfois à la seule tombale, à une stèle ou à un entourage avec un béton central et cailloux de marbre ou un jardinet.
Dans ce dernier cas, un petit jardin est aménagé avec des plantations qui peuvent être en contact direct avec la terre où reposent les défunts si ceux-ci ont été inhumés en pleine terre. Le monument peut prendre toutes les formes que l’imaginaire est capable d’inventer.

Les matériaux.

Charles_Babbage_grave_Kensal_Green_2014Le granit est incontestablement le matériau le plus utilisé dans l’architecture funéraire.
 Il offre une grande variété d’aspects, de couleurs, de finitions, avec une résistance exceptionnelle dans le temps. Le granit est le plus souvent poli, ce qui lui confère un aspect vitrifié permettant d’exprimer pleinement sa couleur tout en le garantissant au mieux contre les intempéries. C’est un type de roche non poreuse (l’eau n’y pénètre pas), imperméable (l’eau ne la traverse pas), grenue (constituée de grains visibles à l’œil nu), cohérente (elle ne s’effrite pas sous la pression des doigts, car elle est formée d’éléments fortement soudés entre eux), et facile d’entretien.

1280px-Layage_fait_au_taillantLa pierre calcaire a été depuis le XVIIIe siècle jusqu’au milieu du XXe siècle, un des principaux matériaux funéraires. Avec le temps, la pierre se patine. L’apparition de mousses dès la première année fait partie du processus normal de vieillissement de la pierre.
Il existe une grande variété de pierres de densités variables, toutes dans une gamme de tons clairs allant du blanc au beige plus ou moins soutenu : Lens, Comblanchien, Saint-Maximin, Euville.
Elle demande un entretien régulier.

May3